Playmates Classic Leonardo, la review


En marge de la série télé, Playmates a bien évidemment sorti une gamme de figurine à l’effigie des héros de Nickelodeon. Mais le fabricant de jouets est allé plus loin, et propose également une gamme appelé Classic, plus grande, et reprenant les designs que nous, vieux nostalgiques connaissons mieux. Les premières figurines sont bien évidemment issues de la série animée de 1987 que nous avons tous regardé une fois, et dont on connait tous le mythique générique. Mais en draguant les acheteurs plus vieux plutôt que les enfants sur cette gamme, Playmates ciblait également une clientèle plus pointilleuse… Distribué en France par Giochi Preziosi, l’essai est il réussi ? Réponse avec la Playmates Classic Leonardo.

Package Playmates Classic

A peine a-t-on la boite dans les mains qu’on est happé par la nostalgie. Le packaging sent bon la naphtaline et est très proche de ce auquel nous avions le droit pour les figurines dans les années 90. Ancien logo de la série animée, les quatre tortues au look si familier, et pleins de couleurs. Un tel choix de boite ne parlera pas aux enfants, mais quiconque a déjà possédé une figurine dans sa jeunesse s’arrêtera en passant devant. L’autocollant « Inspired by The Original TMNT ANIMATED SERIES 1988 » est là pour nous le rappeler si on est passé à côté du visuel. Le dos est du même acabit : coloré, tout en présentant les quatre figurines de la gamme. On retrouve dans plusieurs langues un petit texte de présentation du modèle (et pas du personnage contrairement à la Modern) et de la série animée. Mais voir la figurine ne demande qu’à ouvrir ce blister très soigneusement…

Ici, pas de présence d’armes de jets, de shurikens, et autres fioritures. On a le strict minimum : deux katanas. Le modèle Classic s’adresse principalement aux grands enfants, qui n’ont que faire d’avoir une multitude d’accessoires : les parents préféreront sûrement acheté à leurs enfants une figurine moins cher qui correspond à la série qu’ils regardent le matin. Un simple socle à la forme de bouche d’égout (un des éléments caractéristiques des TMNT) permet de poser et vraiment profiter de la figurine en mode exposition. Les deux sabres ont eu le droit à un peu de colorisation avec un manche bleu, petit détail mais non négligeable devant les armes uni-couleur auxquels on avait le droit originellement et dans la gamme Modern.

Playmates Classic Leonardo

En prenant la figurine, on constate immédiatement les nombreux points d’articulations très visibles. Pour les non amateurs de jouets, et qui sont restés avec les Tortues de notre enfance comme référence, le changement est brutal et quelque peu déconcertant. Il faut un léger temps à la manipulation pour arriver aux positions souhaitées. Ce n’est pas moins de 34 points d’articulations qui nous sont proposés ici, permettant une grande dynamique dans les poses. Pouces, doigts, orteils, rotation de la cuisse, torse… les possibilités sont infinies. Pour vous rendre compte de toutes les articulations, voici une image très représentative.

Playmates Classic Articulations

On pourrait croire qu’avec autant de points d’articulations, la figurine manque de cohérence et de stabilité, mais c’est loin d’être le cas. Peut être qu’avec une utilisation quotidienne et intensive, on pourrait noter un jeu à chaque mouvement disponible, mais en sortant la figurine de son blister, et quelques manipulations quotidiennes (oui, j’aime bien jouer un peu avec mes figurines et modifier leur position sur mon étagère), je n’ai eu aucun problème de jeu interne. Les articulations sont assez rigides, et tiennent en place. Il n’y a bien que pour les doigts et la prise en main des armes qu’on observe quelques libertés non désirées. Bien évidemment, autant de points mouvants, cela se voit immédiatement. Ici, le statut de « jouet » prend vraiment tout son sens, mais pas au détriment de la qualité. La taille de 7 pouces (16-17 cm environs) ne donne pas l’impression d’avoir un jouet « cheap » , trop malleable et sans rigidité comme aurait pu l’être un 5 pouces avec les mêmes possibilités d’articulation.

Au niveau de la peinture, on est vraiment dans du rétro et une reprise des premières figurines : quand la gamme Modern s’oriente plus vers du sombre (tout est relatif, on reste sur des toys de dessins animées), on a ici des couleurs chatoyantes et plus flashys. Cela retranscrit parfaitement l’ambiance de la série des années 90 comparé à l’actuelle : quand enfant nous la regardions, la majorité des scènes étaient en plein jour, et on était dans une technique de dessin colorée. Chez Nickelodeon, tout se passe de nuit. Même les égouts sont sombres, ce qui en soit est logique contrairement au petit repaire cosy qui apparaissait dans la série des années 90. Si vous avez déjà vu un épisode enfant, vous ne vous arréterez pas devant une figurine de la gamme Modern. Au mieux, pour les personnes qui n’ont pas regardé la série, ils se diront « c’est quoi ce design pourri, c’était mieux avant ». Par contre, en passant devant une Classic, vous les reconnaitrez pour sûr et ça fera plaisir à votre petit cœur de nostalgique. La figurine n’est pas sans reproches : les points de moulages sont assez visibles et l’ébavurage laisse à désirer.

Playmates Classic Leonardo

Disponible pour une vingtaine d’euros, l’aspect nostalgique vous fera craquer très facilement pour la gamme Classic des nouvelles figurines Teenage Mutant Ninja Turtles. C’est comme lorsque vous étiez enfants, mais en mieux. Avec plus de trente articulations, vous allez pouvoir évacuer toute la frustration accumulée pendant vos heures de jeux devant la rigidité de votre jouet reçu à Noël. La gamme est pour le moment limitée aux quatre frères, mais dès cet été aux USA, Beebop et Rocksteady seront également disponible. De plus, la gamme Classic va évoluer vers d’autres souvenirs de notre enfance, comme les films…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *