Teenage Mutant Ninja Turtles #42, la review


Le turtleverse d’IDW est un échiquier complexe, avec des alliances improbables qui se font et se défont. Les intrigues entre les différents groupes de protagonistes se regroupent pour une trame complexe, où chacun pense avoir le contrôle sans que finalement quiconque ne l’ait réellement. Cette construction complexe fait monter le lecteur en pression, et finalement une grosse partie de celle-ci s’échappe après lecture de ce Teenage Mutant Ninja Turtles #42.

TMNT 42 Cover Churilla

Preview

Liste des couvertures

Dernièrement, Donatello s’était écarté de sa famille arguant que le Technodrome en construction par Krang était une menace bien plus importante que la vendetta de Splinter envers son ennemi Shredder. Pour lui, la priorité n’était pas de défaire le Foot Clan mais bien Krang avec l’aide de Fugitoid, retenu prisonnier en aidant à la construction de l’arme de destruction massive. Ainsi, il laissa sa famille faire alliance avec Old Hob et ses nouveaux Mutanimals pour se concentrer sur Metalhead avec Harold et travailler en sous-marin sur une alliance avec le dit Foot Clan pour sauver l’humanité. Dans le même temps, Leonardo Raphaël et Mikey devaient accompagner Splinter pour une attaque de front. Mais Leonardo fait une révélation à son sensei : si Donatello s’est écarté de ses frères, ce n’était qu’un stratagème dicté par Leonardo devant l’obstination de Splinter. Plus précisément, l’idée de ce plan a été soufflée par The Rat King dans le TMNT#36 à Leonardo, permettant de remettre dans la tête du lecteur que finalement, les TMNT, Krang, Shredder, ne sont finalement que des pions d’un plus grand échiquier. Durant City Fall, la fratrie avait « perdu » un de ses membres puisque leur ainé avait rejoint l’ennemi après un lavage de cerveau. On peut être soulagé qu’un an après Leonarod, on ne se retrouve pas avec encore un dissident du côté des Teenage Mutant Ninja Turtles, mais après une écriture fine et travaillée depuis des mois, des plots s’entrecoupant, cette révélation semble être posée là telle un parpaing par un maçon. Ce numéro de révélations était peut être nécessaire pour que les scénaristes dévoilent leurs intentions et fassent avancer leur histoire, mais il est loin d’être du niveau d’écriture auquel on avait été habitué. Comment expliquer les réactions en privés de Donatello qui sur-jouait son exaspération de Splinter et les tortues à suivre le clan Hob contre le Foot Clan ?

Cette explication n’est pas la seule, puisque on assiste au même ballet sur Burnow Island. Après son pacte avec Baxter Stockman dans le dernier issue, le robot annonce à Krang la future attaque sur son île pour qu’il puisse préparer ses défense et ainsi que l’affrontement avec le Foot Clan soit inévitable. C’était sans compter sur la trahison de Stockman, révélant le double jeu de Fugitoid grâce à ses espions mouches robotisés, contre un sanctuaire non terraformé de la part de l’Utrom. Si Krang prend note de ces informations, il enferme les deux scientifiques avant de se préparer à une invasion sur plusieurs fronts. L’accumulation de plusieurs schémas trahison/changement de plan alourdit ce Teenage Mutant Ninja Turtles #42 qui n’a pas la fluidité à la lecture habituelle. Et April n’est pas en reste puisqu’elle rend visite au Dr.Miller concernant le « Ashi no Himitsu » dans une page anecdotique.

Malgré ces défauts d’écriture, voir l’affrontement Foot Clan conter Krang s’approcher, avec une mission d’infiltration des Teenage Mutant Ninja Turtles est assez jouissif. Shredder, Toya, Bludgeon, contre Krang, Tragg et Granitor, quand on se souvient de la qualité du Teenage Mutant Ninja Turtles #37 dessiné par Cory Smith déjà, cela peut augurer du très bon. On sent néanmoins que l’artiste est passé sur un rythme d’ongoing, et non que des numéros fill-in. Si son travail est toujours de très haute facture, il avait placé la barre tellement haute précédemment que la moindre baisse est immédiatement visible. L’absence de décor sur des moments sensé être forts en émotion est dommageable, mais quand on voit les derniers panels et la masse de monde présents, on peut comprendre que les délais ont donné des priorités au dessinateur.

Ce Teenage Mutant Ninja Turtles 42 n’est pas un mauvais numéro en soit. Il répond notamment à énormément de questions que l’on pouvait se poser, en faisant avancer des plots et surtout en amorçant ce que l’on veut voir depuis un moment et que le titre de l’arc nous promettait : l’attaque du Technodrome. Il souffre tout simplement autant dans l’écriture que le dessin de la haute qualité de ce qui précédait. La lecture d’Attack on Technodrome en TPB sera bien plus limpide qu’en single simple, puisqu’en un numéro, de nombreux plots de trahisons faisant avancer l’histoire, tissés depuis de longs mois sur un grand nombre de singles, ont été résolus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *