TMNT New Animated Adventures #1, la review


Lors du Free Comic Book Day 2013, IDW avait proposé de découvrir leur nouvelle ongoing autour des Tortues Ninja, TMNT New Animated Adventures qui comme son nom  l’indique complètera l’expérience de la série animée de Nickelodeon. Le premier numéro est sorti début juillet, il est temps de faire un petit retour dessus.

TMNT New Animated Adventures 1

Revenons dans un premier temps sur le Free Comic Book Day. On retrouvait un numéro écrit par Erik Burnham, dessiné par Dario Brizuela, et Ronda Pattison à la colo, soit deux noms sur trois qui sont connus chez les TMNT depuis IDW. Le scénariste a en effet écrit les Micro Series sur Splinter, Baxter, et également collaboré avec Mateus Santolouco sur la mini-série The Secret History of The Foot Clan. Ronda Pattison n’est plus à présenter depuis le relaunch tant elle sa colorisation s’accorde aux différents dessinateurs qui se sont succédés sur le titre. La nouveauté dans l’équipe créative venait donc avec Dario Brizuela, déjà familier des Tortues Ninja pour avoir réalisé des Tales of TMNT chez Mirage en 2005. Mais pour la série, la donne change.

En effet, même si on retrouve Dario Brizuela au dessin, c’est maintenant Kenny Byerly au scénario et Heather Breckel à la coloristion. Pour quiconque ne fait pas attention aux sollicitations et était tenté par ce qu’il a pu voir dans le FCBD, ce pourrait être une déception. Autre changement de taille, mais celui ci attendu, c’est au niveau du papier. De part sa nature gratuite, la qualité est moindre et on a un grammage plus fin, un aspect plus mat, contrairement aux singles réguliers qui sont sur du papier glacé. Et entre ça et la colorisation différente, le dessin rend nettement moins bien que pour le Free Comic Book Day. Le côté flashy reprend le dessus et ne rend pas honneur au trait de Brizuela. On a l’impression que les détails sont écrasés par la couleur et les décors paraissent plus fade. Il ne fallait pas s’attendre à du grandiose pour les dessins : il s’agissait avant tout de coller à l’esprit de la série. Pour cela, Dario Brizuela réussit parfaitement. Mais vu son CV qui était principalement remplit de comic de série animée (Green Lantern Animated, DC Super Friends, des couvertures pour Beware the Batman, les mini comic Lego Batman…), il était le choix parfait pour retranscrire l’ambiance et l’essence que l’on trouve chez Nickelodeon.

Mais passons outre, et parlons un peu de l’histoire ! April continue son entrainement auprès de Splinter et des Tortues. L’entrainement, elle en a marre, et c’est bien évidemment Donatello qui lui propose une vraie petite mission malgré les réticences de Leonardo. Enfin une mission, c’est vite dit, puisqu’il s’agit d’aller récupérer des objets à la décharge. C’est là que le bât blesse également. Cette nouvelle série de comic vient en support de la série télé qui reste le média principal. Il y a donc de fortes chances que ce qui se déroule dans ces pages ne soient qu’une suite de petites aventures sans aucune répercussion ni conséquence. Le but est d’amener les enfants vers la lecture de comic via la série. On risque de se retrouver comme pour les premières séries de Buffy en format 9ème art : du complément sans grand intérêt. On se contentera alors d’une petite aventure par single. L’histoire ici ne casse pas trois pattes à un canard, mais Kenny Byerly connaît néanmoins son sujet : il est scénariste de la série de Nickelodeon. C’est donc tout a fait normal qu’on retrouve les blagues de Michelangelo, des expressions familières qui résonnent comme si on les entendait (« Bummer, Dude ! »). Malheureusement, cela s’arrête la.

Teenage Mutant Ninja Turtles New Animated Adventures #1 fait ce qu’on attend de lui : il complète la série animée de Nickelodeon. Ni plus, ni moins. On pourrait certes être déçu du changement d’équipe créative par rapport au Free Comic Book Day. La perte d’Erik Burnham n’est pas préjudiciable car il est remplacé par Kenny Byerly, un scénariste de la série, mais la colorisation n’est pas au niveau de celle de Ronda Pattison ce qui nuit au dessin. A prendre que si on souhaite avoir une dose supplémentaire mensuelle de Tortues Ninja, mais l’absence de répercussion fait perdre de l’intérêt. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *